LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

 

Toutes les raisons d’y aller

Les plus


• La Riviera Maya possède les plus belles plages du Mexique.
• La plongée sous-marine sur la côte sud-est.
• La constance du climat et de la température de l’eau.
• La diversité de l’offre hôtelière.
• Deux sites mayas exceptionnels : Tulum et Coba

Les moins

• L’américanisation de certaines stations, surtout celles de Cancun, entraînent une flambée des prix.
• La prolifération des stations "champignons" entre Cancun et Tulum.
• Les trajets sont souvent longs et monotones.

 

Accueil > Quintana Roo et Riviera Maya

Retour

QUINTANA ROO ET RIVIERA MAYA

PRÉSENTATION DE LA RÉGION

Immense plateau calcaire débordant sur la mer des Caraïbes, le Quintana Roo et la Riviera Maya offre à ses visiteurs ses charmes multiples. Des paysages de rêve où se côtoient plages de sable fin, droites et longilignes à souhait, et eaux turquoise.
Les plages de sable blanc et une mer turquoise.
L’état du Quintana Roo est bordé de mangroves et de délicieuses plages de sable blanc caressées par une mer turquoise. Sous ses flots, un joyau : le Parc national marin de Sian Ka’an, à la frontière du Belize, qui recèle les plus beaux fonds coralliens des Caraïbes. Mais la côte entre Cancun et Tulum a vu se développer des stations balnéaires comme des champignons. A ceux que la standardisation américaine de la côte ferait peur, il suffit de se réfugier sur la petite île qui se profile au large de Cancun : Isla Mujeres. Les plages bordées d’aréquiers et cernées de récifs de coraux (notamment la playa Rancheros, réserve naturelle de tortue, et la playa El Garrafon, parc national sous marin), la forêt tropicale qui couvre le centre de l’île et qui abrite des ruines de temples mayas, justifient le charme discret, naturel et préservé de cette île des femmes.
Autre lieu : Playa del Carmen . Située à 68 km de Cancun, ses petits établissements hôteliers et leurs bungalows attirent surtout une clientèle européenne. Malgré son développement exponentiel, Playa del Carmen demeure une des plus agréables plages de la Riviera Maya.

LES VILLES OU STATIONS BALNÉAIRES

De Cancun à Tulum, en passant par Playa del Carmen le fief de la Riviera Maya (la zone côtière située au sud de Cancun), des centaines de kilomètres de rivages se sont désormais développés pour accueillir nombre de touristes. Autrefois villages de pêcheurs - ce fut le cas pour Cancun, il y a 35 années de cela - les villes côtières du Yucatán possèdent désormais toutes les infrastructures pour accueillir les voyageurs ; restaurants, commerces et boutiques en tous genre foisonnent. Restent quelques exceptions... !

Cancun

cancunLa Mecque du tourisme de masse nord-américain compte une centaine d’hôtels, des centaines de restaurants, de discothèques et de galeries commerçantes. Au bord d’une magnifique plage de sable blanc et d’une mer turquoise, Cancun accueille, chaque année, près de 3 millions de vacanciers, dont une écrasante majorité de jeunes Américains, venus se divertir et bronzer. Aux environs, nettement moins bétonnées, les îles de Cozumel et d’Isla Mujeres conviendront plus aux voyageurs à petits budgets.

Mérida

meridaLa première ville du Yucatán est la plus intéressante d’un point de vue historique et culturel. Enrichie par la culture du sisal ou hennequen (servant à fabriquer des cordes pour la marine à voile), elle a hérité d’un magnifique patrimoine et conservé néanmoins un caractère obstinément maya, teinté d’influences caraïbes. La cité yucatèque cultive ainsi un sens de la fête et du folklore, unique au Mexique. Cette tradition culturelle prend toute sa dimension, lors de l’exubérant carnaval, à la mi-février. On admirera l’architecture coloniale autour du Zocalo, on se perdra dans le marché. Dans ce labyrinthe de petites échoppes sur terre battue (ouvert tous les jours), on trouve en vrac huipiles (corsages brodés), des hamacs en corde de sisal, des fruits et légumes, des brassées de fleurs, des chapeaux de paille, des herbes médicinales et des tortillas. Puis on ira s’instruire au Musée régional d’Anthropologie, logé dans un palace rococo, le Palacio Canton (la majeure partie des collections provient des civilisations puuc-mayas et chenes qui régnèrent sur le Yucatán entre le Xe et XIIIe siècle). Aux environs, on visitera le magnifique Convento de San Antonio, dans le petit bourg colonial d’Izamal, et surtout le site maya Puuc d’Uxmal, à 70 km au sud de Mérida : la pyramide du Devin et les monuments attenants représentent les plus beaux legs de la civilisation maya.

Playa del Carmen

Plus jeune que Cancun - qui n’a pourtant que 35 années d’existence -, la station balnéaire de Playa del Carmen est devenue la place incontournable de la fête. La célèbre Cinquième avenue regorge de bars, restaurants, magasins de vêtements (de marque) et boutiques de souvenirs en tous genres. Elle possède depuis peu un quartier branché, situé à proximité de la plage, dans la 12ème rue. C’est là que vous trouverez la culture des fiestas mexicaines même si la fréquentation touristique afflue en haute saison. Cela reste une destination prisée des européens (italiens et français en particulier).

Tulum

A deux kilomètres du célèbre site archéologique surplombant les eaux turquoise, la petite ville de Tulum est investie de restaurants et de commerces variés, tourisme oblige. Mais elle n’a cependant rien de comparable avec les deux grandes, Playa del Carmen et Cancun. Ici, la tranquillité est de mise et on retrouve un peu, à l’heure de la siesta, un calme plus authentiquement mexicain. Vous rencontrerez encore de petits commerces locaux qui vendent des produits régionaux. En témoignent des étals de fruits et légumes variés, atypiques. Enfin, notez que ce village est réputé pour sa communauté hippie. Les amateurs trouveront sur place un nombre considérable de bars où se joue de la musique reggae le soir sur la plage.

Chetumal

C’est un ancien port maya. Après sa destruction par un ouragan, la ville fut totalement reconstruite et étudiée par des urbanistes. Le museo de la cultura maya est très bien conçu pour comprendre le monde maya par ses traditions, ses croyances, son mode de vie. Cette ville marque la frontière avec le Belize. C’est aussi la capitale du Quintana Roo.

La Lagune de Bacalar

Situé à quelques kilomètres de Chetumal, cette lagune est également connu sous le nom de « lagune aux sept couleurs » pour ses incroyables variations de teintes de bleu.
Longue de 50 kilomètres et étroite de 2 kilomètres, elle est située dans une belle forêt de palétuviers.
Un endroit idéal pour passer une journée à nager, à faire de la planche à voile, à pêcher ou à faire du ski nautique. Le long de la lagune, vous rencontrerez une quantité de petits restaurants où vous pourrez goûter aux spécialités locales.

Isla Mujeres

Accessible en une heure de bateau depuis les deux embarcadères à Cancun, l’« île aux femmes » (traduction littérale) séduira notamment les familles. Cette petite île regroupe tout à la fois un parc naturel, un temple maya, des activités variées (tyrolienne, plongée, canoë, parcours de golf, piscines, trampoline...) de belles plages pour le farniente, un petit centre-ville et des hôtels pour y séjourner.
Nous avons aimé :

  • la liberté de se déplacer (possibilité de louer une voiture de golf) et d’aller barboter avec les poissons multicolores avec son masque et son tuba
  • la richesse de la faune sous-marine
  • la possibilité de libérer des tortues à la mer tous les soirs vers 18:00 (à demander sur place)
  • la ferme aux tortues : de la plus petite à la plus grosse.
  • la sortie en mer avec la coopérative de pêcheurs.

LA FAUNE ET LA FLORE

La réserve de Sian Ka’an

grueC’est au sud de la péninsule du Yucatán que vous pourrez observer la plus grande variété de mammifères et d’oiseaux dans une vague de verdure géante au patrimoine naturel encore préservé.
Le Parc national marin de Sian Ka’an est en réalité une biosphère. C’est la réserve écologique la plus importante du Mexique, un parc écologique de 525 000 hectares de forêts, de lagunes, de marécages, de récifs de corail et de ruines mayas. Plusieurs îlots de sable et baies servent d’aires de nidification à des milliers d’oiseaux. On dénombre plus de 350 espèces dont les aigrettes, les martins-pêcheurs, frégates, hérons bleus... La réserve est aussi parcourue par des pumas, des ocelots, des singes et des crocodiles. La vie marine est riche, peuplée de poissons tropicaux et de tortues marines.

Les récifs sous-marins de l’île de Cozumel

Ils marquent le début d’une barrière de corail se prolongent jusqu’au Honduras. C’est un des lieux de plongée les plus réputés du monde et pour les plongeurs confirmés.

L’île de Holbox

2h30 de Cancun par la route, une île paradisiaque « de bout du monde » : Holbox. On atteint l’île après une route de bonne facture qui mènera à Puerto Chiquila. De ce petit port une vingtaine de minutes suffisent pour atteindre l’île en bateau.
Holbox est avant tout un ensemble d’îles possédant une faune exceptionnelle (flamants roses, ibis, etc ...) et une côte nord paradisiaque avec une plage d’une douzaine de kilomètres bordées de quelques maisons et hôtels suivie de 40 km de plages vierges. La mer y est magnifique, le sable blanc de la plage qui descend tout doucement vous ravira.
L’île est tranquille. La luminosité des journées n’a d’égal que la douceur des nuits. A conseiller aux amoureux de la nature (pour les excursions à faire, ainsi de juin à septembre on pourra aller nager avec les requins baleines ou encore voir les tortues pondre), à ceux qui veulent un séjour dans un cadre exceptionnel et encore privilégié.

Les iguanes

iguaneOn les rencontre partout dans la péninsule. Dans la jungle, à l’entrée des hôtels, dans les sites archéologiques... Selon les dires, ils deviennent très peu agressifs dès lors qu’ils sont habitués à la présence humaine et peuvent vivre 25 années. Les sites de Tulum (au sud) ou El Rey (au nord) en regorgent. A Cancun, pas moins de 1 500 spécimens sont rassemblés dans les jardins et sur les pierres du temple maya El Rey. Ils se regroupent parfois en colonie, par dizaines et se laissent approcher à un ou deux mètres.

LES SITES ARCHÉOLOGIQUES

Chichen Itzá

Sur la côte caraïbe, aux environs de la Riviera Maya, zone de développement touristique entre Cancun et Playa del Carmen, plusieurs sites archéologiques valent le déplacement. Chichen Itzá est le site archéologique le plus visité du Yucatán.

L’ancienne cité, fondée au IVème siècle, abandonnée au Xe siècle et repeuplée deux siècles plus tard, fut l’une des plus puissantes de la civilisation maya. La plupart des édifices, les plus impressionnants du site, se répartissent autour du Castillo, la très célèbre pyramide mexicaine. A l’est, le Templo de los Guerreros (temple des Guerriers) et sa statue de Chac-mool, personnage assis tenant sur son ventre une coupe (supposée recevoir des offrandes sacrificielles), règne sur les colonnes du Grupo de las Mil Columnas. Au-delà de l’esplanade centrale, derrière le Tzompantli (mur sculpté de crânes, évoquant les sacrifices humains, pratiqués à Chichen), se trouve le Juego de Pelota, le plus grand terrain de jeux de balle du Mexique.

 

 

 

 

Tulum

C’est une petite cité fortifiée maya du Xe siècle, bâtie face à la mer et encore occupée à l’arrivée des conquistadores. Des cérémonies religieuses mayas auraient perduré jusqu’en 1960. Autour d’El Castillo (le château), plusieurs édifices abritent des fresques et des bas-reliefs en stuc, représentant des personnages divins : le Templo del Dios Descendante, ainsi que le Templo de los Frescos.

Coba

Ce fut une cité maya très puissante entre le VIe et le Xe siècle, est plus difficile d’accès, donc moins fréquentée. Dans ce site indomptable et mystérieux, entouré d’une jungle bruissante, seuls quelques édifices ont été dégagés de la forêt : le Conjunto de las Pinturas (temple des Peintures), avec ses quelques stèles sculptées et des traces de fresques polychromes, et l’impressionnante pyramide de Nohoch Mul, la plus haute du Yucatán (42 m), dont le sommet domine la jungle.

Uxmal

Se trouve à 70 km au sud de Mérida, est l’héritage du style puuc et ses ornementations complexes. Le cuadrangulo de las Monjas décline quatre longs bâtiments habillés de frises aux motifs géométriques et des masques... A voir aussi, la Piramide del Adivino à la base ovale, le palacio del gobernador, un autel sacrificiel surmonté d’un magnifique jaguar. Panorama inoubliable sur l’ensemble du haut de la grande pyramide.

 

 

Kabah

Tout proche d’Uxmal, ce petit ensemble cérémoniel planté de citronniers abrite un chef-d’œuvre puuc : le Codz Poop. Petit édifice de pierre ocre dont les murs sont recouverts de plusieurs centaines de masques du dieu Chac.

 

Grutas de Loltun

Dans cette région des plus arides, l’eau était un bien rare et précieux. Le dieu de la pluie, Chac, était sans aucun doute la plus vénérée des divinités mayas (ce qui explique sa représentation sur de nombreux sites. L’eau, les Mayas la trouvaient dans les cénotes, des lacs souterrains. Les grottes de Loltun sont un de ces réservoirs naturels que les mayas considéraient comme sacré et qui devint un lieu de culte. Les archéologues ont en effet retrouvé nombreuses peintures rupestres, offrandes et objets de culte dans le dédale de stalactites et stalagmites.

Kohunlich

Ancienne cité maya. Il est situé à environ 65 kilomètres de Chetumal, dans la région du Rio Bec, tout près de la frontière avec le Belize.
Le site est relativement étendu, environ 2 km², entouré d’une forêt tropicale. Le tracé des édifices et des restes de canalisations d’eau et de citernes laisse supposer que Kohunlich fût une ville importante en son temps. A cet endroit, se trouvent près de 200 monticules, bien que plusieurs d’entre eux restent encore enfouis sous terre et envahis par la végétation.

LES ACTIVITÉS ET LES LOISIRS (Voir page activités au Mexique)

La péninsule du Yucatán compte un nombre considérable d’activités sportives, qu’elles soient aquatiques ou terrestres.
Les activités autour de l’eau.
Toutes les activités balnéaires sont possibles dans le Quintana Roo et sur la riviera :

  • du kayak dans la réserve de Sian Ka’an pour partir à la découverte d’une faune et flore exubérante
  • de la pêche sportive ou de loisir sur les villages de Punta Allen ou Majahual
  • ski nautique et wake board sur la lagune de Bacalar
  • jet ski à Cancun ou Playa del Carmen
  • parachute ascensionnel sur Cancun
  • snorkeling dans les cenotes ou encore non loin de Akumal pour y observer des tortues vertes
  • tour en lancha sur Isla Mujeres avec la coopérative de pêcheurs
  • plongée en bouteille sur Playa del Carmen

Les cenotes

Diverses activités sont organisées. Des excursions à la journée proposent de découvrir dans la jungle les descendants de peuples mayas dans leur village, des sites archéologiques (celui de Coba est généralement proposé) et de parcourir les fameuses « cenotes », des rivières souterraines qui se sont creusées dans le calcaire.

Nos modules :

Nos modules : (en construction)

Module Holbox 3J (au départ de Mérida) :

Module Holbox 3J (au départ de Cancun ou Playa del Carmen) :

Module Sian Kaan 1J : kayak

Module Sian Kaan 2J : kayak + vtt + snorkeling

Module Sian Kaan 3J : kayak + vtt + snorkeling

VIDÉO DE DÉCOUVERTE DU QUINTANA ROO (3mn - en espagnol)

Terra Maya, tourisme réceptif au Mexique