LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

Accueil > Informations > Haciendas

Retour

LES HACIENDAS AU MEXIQUE

Introduction

Les anciennes haciendas du Yucatan constituent un attrait touristique incontestable.
Dans l’état du Yucatan, on a recensé approximativement 392 haciendas.

REPARTITION
QUANTITE EMPLACEMENT
50 Dans la ville de Mérida
95 Route de couvents (35 appartiennent à la Ruta Puuc)
45 Complexe touristique del Mayab
106 Route littoral du nord
8 Route de l’est
82 Route près de Chichen Itza
9 Route en direction de Progreso

Cependant, à peine 70 de ces haciendas sont encore actives, beaucoup d’entre elles ont été détruites ou d’autres ont disparues.

Par chance, certaines haciendas, condamnées à tomber en ruine, ont pu être sauvées par des amoureux de la culture régionale qui ont restauré ces bâtisses en les transformant en hôtels de luxe ou en restaurants.

Qu’est ce qu’une hacienda ?

Similaires aux grandes plantations du sud des Etats-Unis, les haciendas étaient d’immenses exploitations agricoles vouées aux différentes productions régionales ou à l’élevage.

Elles contribuèrent grandement à l’essor économique et à la richesse du Mexique.

La nature a doté le Yucatán de terres ingrates qui se prêtent souvent très mal à l’agriculture. La main-d’oeuvre indigène, pratiquement réduite à l’esclavage, était abondante et bon marché. Si bien que les propriétaires terriens ont progressivement délaissé la culture du maïs et de la canne à sucre, vers le milieu du 19ème siècle, pour se tourner vers l’agave et le sisal.

Le sisal ou l’henequen était destiné à la fabrication de fils et cordes, notamment pour l’industrie navale.
Il s’agit d’une plante de la famille des amaryllidacées. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas un cactus même si elle partage son environnement et si elle s’y apparente.
Cette plante au rendement incroyable peut atteindre 3 mètres de haut et donner 80 limbes, seules ces dernières serviront à la fabrication de cordage et fils. Coupées à la main, avec un grand couteau, les limbes sont regroupées puis défibrées en les écrasant sous l’eau afin d’éliminer la pulpe.
Les fibres seront ensuite mises à sécher à l’air libre sur des fils de fer. Puis elles seront ensuite brossées et triées par longueur¨et par qualité pour être commercialisées.
Les cargaisons de sisal étaient acheminées par voie de chemin de fer qui reliait la plupart des haciendas avec le port de Sisal, non loin de la ville de Mérida.
D’ailleurs, le nom de la plante est tiré tout droit du port exportateur que les gens ont confondu au fil des années avec la plante, le nom du port devait être imprimé sur les balles d’hennequen.

Miroir de la mégalomanie des anciens maîtres, les haciendas étaient de vastes domaines dotés de tous les services dont avait besoin la main-d’oeuvre requise pour l’exploitation du sisal. École, chapelle, magasins, ateliers mécaniques, écuries, entrepôts, prison et autres dépendances formaient alors un véritable village pouvant compter jusqu’à 2500 personnes.

La chute des haciendas

Le sisal, l’or vert, a permis aux propriétaires des haciendas d’accumuler des fortunes colossales. Les riches hacenderos, qui laissaient habituellement la gestion des haciendas à des intendants, se sont alors fait construire des demeures somptueuses à Mérida. Pendant un temps, la ville se vantait même d’être celle qui comptait le plus de millionnaires au Mexique. On raconte qu’en plus de commander vêtements, vaisselle et meubles en Europe, ils faisaient laver leur linge à Paris ! Malheureusement, cet âge d’or a rapidement décliné après la 1ère Guerre Mondiale avec l’arrivée sur le marché des fibres synthétiques.
Les petits producteurs regroupés en coopératives, tentent de résister à la concurrence d’autres pays producteurs comme le Brésil, Madagascar ou Manille, en créant des produits finis de meilleure qualité et en modernisant les outils de production, mais la bataille n’est pas gagnée.
Le Mexique était alors en pleine tourmente révolutionnaire et le déclin du sisal n’a fait que s’accélérer avec la destruction de nombreuses haciendas.
Une réforme agraire a ensuite porté le coup de grâce en morcelant les grands domaines terriens.

Les haciendas ressuscitent

Il y avait une centaine de ces grandes haciendas au Yucatán au début du 20ème siècle, il n’en reste plus qu’une dizaine intacte aujourd’hui. Seules ont survécu celles qui ont récemment été transformées en hôtel de luxe, en restaurant ou en musée.
L’hacienda Teya, agricole en 1683, elle devint une hacienda majeure pour le Sisal. Abandonnée en 1960, elle fut rachetée en ruines, et transformée en hôtel avec un restaurant gastronomique.
Sur la route qui mène de Mérida à Valladolid, l’Hacienda Katanchel datant du 17ème siècle, produisant elle aussi du Sisal jusqu’à l’arrivée du nylon, est aujourd’hui un hôtel de luxe.

NOS COUPS DE COEUR

Hacienda Santa Cruz : www.haciendasantacruz.com

Un peu dhistoire…

C’est en 1640 que débute l’histoire de l’hacienda « Santa-Cruz ».
A cette époque, c’était un monastère et elle accueillait des moines franciscains dans la partie la plus ancienne ….la « casa principal ».
Elle est devenue par la suite une propriété agricole et n’était encore à ce moment qu’une « finca ». C’est à l’avènement de la formidable monté en puissance de toutes les « henequerias » qu’elle se transforme en Hacienda afin d’y récolter le fameux « or vert » du Yucatan : le « henequen ».
Elle restera en activité « henequeria » une vingtaine d’années et suite aux problèmes de fibres synthétiques (nylon) inondant le nouveau marché des corderies, elle subira , comme la plupart des haciendas du Yucatán la perte de toute ces ventes à travers le monde.
Par la suite et jusqu’à la fin du 20ème siècle elle sera transformée de nouveau en propriété agricole.

Présentation :

L’Hacienda Santa Cruz est conçu comme un « hôtel boutique » de dimension humaine.
Le concept est basé sur l’idée de la convivialité et du calme au sein de la réserve naturelle de Cuxtal.
La cohabitation du confort et de l’intimité des clients a été particulièrement respectée.
Calme, luxe, convivialité et nature, tels sont les idées forces qui animent l’Hacienda Santa Cruz.
Le côté très préservé de l’hacienda a été sauvegardé (présence de nombreuses espèces d’oiseaux, de lézards et autres petits mammifères).
Contrairement aux autre haciendas (gérées en général par de simples dirigeants extérieurs), les propriétaires vivent à l’intérieur du site et veillent tout particulièrement au confort et à l’accueil de tous leurs clients.
« Vivez un morceau d’histoire comme à la maison », c’est sûrement le résumé de cette hacienda.

Les installations :

La « casa » principale

La partie la plus ancienne de « Santa-Cruz » (casa principale, casa de maquina, capilla )a été rénové entièrement pendant 9 mois afin de donner plus de confort aux clients qui, aujourd’hui recherchent une qualité hôtelière irréprochable.
Les 5 suites et chambres situées dans la « casa principale » sont toutes équipées d’air conditionné et de ventilateurs ; la literie, les salles de bains et la plupart de tous les équipements sont neufs.
Les matériaux choisis pour la rénovation des chambres sont tous d’origine naturel et organique (terre, essence d’arbres et pigments naturels).
Il existe aujourd’hui 5 suites et chambres dans la Casa principale, 3 master suites et 2 doubles

Las casitas

Les 2 casitas (anciennement maisons des ouvriers) ont été rénovés suivant les mêmes principes ; elles ont été transformées en appartement pour les propriétaires de santa cruz.

La capillita

La « capillita franciscaine » a été transformée en « junior suite » ; elle fait partie d’une des constructions les plus anciennes de l’hacienda.
1 suite junior

La capilla

L’église de l’hacienda, construite au milieu du 20ème siècle, elle est toujours en fonction et peu accueillir 40 à 50 personnes pour des petits séminaires (équipé avec vidéo projecteur).

La salle des machines

La réception des clients est aménagé dans la « casa de maquina » où se trouve également un « hot spot internet » pour les clients.
Une grande salle au plafond très haut (ancienne salle des machines) est aménagée en salon, bar.
Cette salle communique sur une terrasse extérieure aménagée.

Restaurant « La Créole »

Un restaurant à l’usage des clients de l’hôtel a été aménagé dans une partie de la « casa de maquina ».
Une salle à manger intérieur ainsi qu’une terrasse peut accueillir 40 personnes.

La piscine

Une première piscine (tank de 12mX 6,50m) est situé dans la partie « privée » de l’hacienda à l’usage exclusif des clients de l’hôtel ; aménagé avec une grande terrasse ombragé très confortable.

Le spa

Une double « palapa » situé derrière l’église à l’usage des clients de l’hôtel.
Une deuxième piscine (11m x 11m) est située au bord, elle fait partie d’un ensemble comprenant 1 terrain de tennis.
Des massages sont réalisés par des femmes de la région.

Du nouveau :

En septembre 2008 « Santa – Cruz » s’agrandit. Situé derrière l’ensemble « palapa, piscine, tennis, mini golf » la construction de 11 suites et chambres a commencé. Ce nouvel ensemble de « casas » va permettre à l’hacienda de recevoir plus de clients. Il y aura 4 Master suites ; 2 junior suites, 6 double room.
Cette nouvelle construction est en adéquation avec la partie historique de l’hacienda (même matériaux, même style de construction)

Plan d’accès

Hacienda San José Chakan : www.sanjosechakan.com

Les installations :

Cette hacienda a été restaurée par un couple de français et qui se dédie principalement à l’organisation d’événements tels que : mariage, anniversaire de mariage, séminaire.
Elle dispose de plusieurs salles de réunion et de conférence.
La demeure possède plusieurs terrasses couvertes, bars, restaurants, un bar à vin et un magasin d’artisanat local.

La cuisine est tenue par un chef français et sauré répondre au moindre demandes de votre part.

Hacienda Temozon : www.thehaciendas.com

Présentation :

Cette hacienda fut fondée dans les 1650 par la famille Montejo, ancêtre de Francisco de Montejo, conquistador au Yucatan et fondateur de Mérida. Au coeur de la péninsule du Yucatan se tient une résidence majestueuse. A environ 30 minutes de l’aéroport de Mérida, l’Hacienda Temozon et ses 26 chambres et suites, meublées de façon exquise, offrent au visiteur une vision réelle de la grandeur du passé. Avec d’immenses jardins, une piscine spectaculaire et une église du XVIIème siècle, c’est l’endroit idéal pour le repos et un excellent point de départ pour découvrir les sites mayas des alentours. Les chambres très spacieuses sont décorées en mêlant un mobilier traditionnel et contemporain. Il s’agit de l’une des plus belles restaurations d’hacienda de la région.

Les installations :

Les chambres et suites sont situées dans le bâtiment original, qui a été complètement restauré et adapté aux nécessités de l’hôtel. Toutes les chambres ont le nom de leur fonction originale, par exemple, la pharmacie, l’école, la cuisine,...
Toutes les chambres sont pourvues de l’air conditionné et salles de bain avec le confort moderne. Quelques chambres et suites ont des plafonds jusqu’à 7 mètres de hauteur. Toutes les chambres disposent d’un hamac, qui permet à l’hôte de dormir au style Maya. La décoration intérieure est au style du siècle passé comme dans les temps où il y avait une plus grande prospérité des Haciendas.

Équipements dans les chambres :

• Air conditionné et ventilateur au plafond
• Lit King size ou deux lits doubles
• Bureau (dans toutes les suites et dans quelques chambres)
• Chaise (s) pour se reposer ou sofa avec table ou haute table avec des chaises de salle à manger (dans toutes les suites et dans quelques chambres)
• Porte vêtements (au moins deux par chambre ou suite)
• Coffre-fort
• Téléphone avec accès direct longue distance
• Douche dans toutes les chambres
• Baignoire seulement dans quelques chambres supérieures
• Peignoir de bain et changement quotidien des produits de toilettes
• Terrasse avec table et/ou chaises pour s’allonger au soleil (dans quelques suites)
• Une petite piscine privée en dehors de la chambre (dans la majorité des suites)
• Terrasse privée ou jardin dans beaucoup de chambres et suites
• Mini bar

Chambre supérieure (19 au total) chambres vastes avec lit King size ou deux lits doubles, toutes avec sortie aux jardins de l’Hacienda, certaines disposent d’un endroit extérieur pour s’asseoir. Les salles de bain ont une douche.
Junior Suites (5 en total) plus vaste que les chambres supérieures, disposent d’un endroit extérieur pour s’asseoir avec une petite piscine privée.
Deluxe Suites (3 en total) disposent d’une salle de séjour, d’une terrasse et/ou une petite piscine privée en dehors de la chambre.
Presidential Suite était la chambre du grand propriétaire de l’Hacienda dans les temps anciens. Cette vaste chambre dispose d’une salle de séjour séparée de la chambre à coucher, une salle de bain avec bain et douche, une bibliothèque avec une petite musée vitrine, deux terrasses et un jardin avec une piscine privée.

Hacienda Santa Rosa : www.thehaciendas.com

Présentation :

Cet hôtel convivial est situé tout près de la côte ouest de la péninsule de Yucatán et offre aux visiteurs les conditions idéales pour découvrir les merveilles d’une nature restée encore sauvage ainsi que les sites mayas. Le bâtiment d’origine datant du 18ème siècle est entouré d’une propriété impressionnante. Cet hôtel de charme dispose d’une terrasse et d’un très grand jardin. Il compte 12 chambres et suites réparties sur un étage.
Cette hacienda se trouve sur la route entre Mérida et Campeche.

Les installations :

Les chambres et suites sont situées dans le bâtiment original, qui a été complètement restauré et adapté aux nécessités de l’hôtel. Toutes les chambres sont pourvues de l’air conditionné et salles de bain avec le confort moderne. Toutes chambres et suites (excepté la petite maison Maya) ont des plafonds jusqu’à 7 mètres de hauteur. Toutes les chambres disposent d’un hamac, qui permet à l’hôte de dormir au style Maya. Les chambres et suites de la Hacienda Santa Rosa sont confortables et romanesques totalement décorées d’un style colonial du siècle passé. Les murs sont peints avec peinture minérale des teintes pastel.

Équipements dans les chambres :

• Air conditionné et ventilateur au plafond
• Lit King size ou deux lits doubles
• Bureau (dans toutes les suites et dans quelques chambres)
• Chaise (s) pour se reposer ou sofa avec table ou haute table avec des chaises de salle à manger (dans toutes les suites et dans quelques chambres)
• Porte vêtements (au moins deux par chambre ou suite)
• Coffre-fort
• Téléphone avec accès direct longue distance
• Douche dans toutes les chambres
• Baignoire seulement dans quelques chambres supérieures
• Peignoir de bain et changement quotidien des produits de toilettes
• Terrasse avec table et/ou chaises pour s’allonger au soleil (dans quelques suites)
• Une petite piscine privée en dehors de la chambre (dans la majorité des suites)
• Terrasse privée ou jardin dans beaucoup de chambres et suites
• Mini bar

Superior rooms (4 au total) chambres vastes avec lit King size ou deux lits doubles, toutes avec sortie aux jardins de l’Hacienda, certaines disposent d’un endroit extérieur pour s’asseoir. Les salles de bain ont une douche.
Junior Suites (5 en total) plus vaste que les chambres supérieures, disposent d’un endroit extérieur pour s’asseoir avec une petite piscine privée.
Suite (1 en total) dispose d’une salle de séjour, d’une terrasse et d’une petite piscine privée en dehors de la chambre.
Mayan Villa se trouve au milieu du terrain de sávila de la Hacienda et c’est une petite maison confortable et au style d’une paillote Maya. D’un coté, il y a une terrasse et de l’autre, la chambre dispose d’une baignoire extérieure.

Hacienda San José : www.thehaciendas.com

Présentation :

Datant du XVII siècle, elle était autrefois une ancienne plantation et fut entièrement restauré pour y loger 15 chambres et suites entourant une superbe cour. On s’invitera volontiers à se plonger dans l’atmosphère du passé.
Chaque chambre dispose de l’air conditionné, balcon, TV câblée et, pour certaines, vue jardin.

Les installations :

Les chambres et suites sont situées dans le bâtiment original, qui a été complètement restauré et adapté aux nécessités de l’hôtel. Toutes les chambres sont pourvues de l’air conditionné et salles de bain avec le confort moderne. Toutes chambres et suites (excepté la petite maison Maya) ont des plafonds jusqu’à 7 mètres de hauteur. Toutes les chambres disposent d’un hamac, qui permet à l’hôte de dormir au style Maya. Les chambres et suites de la Hacienda Santa Rosa sont confortables et romanesques totalement décorées d’un style colonial du siècle passé. Les murs sont peints avec peinture minérale des teintes pastel.

Équipements dans les chambres :

• Air conditionné et ventilateur au plafond
• Lit King size ou deux lits doubles
• Bureau (dans toutes les suites et dans quelques chambres)
• Chaise (s) pour se reposer ou sofa avec table ou haute table avec des chaises de salle à manger (dans toutes les suites et dans quelques chambres)
• Porte vêtements (au moins deux par chambre ou suite)
• Coffre-fort
• Téléphone avec accès direct longue distance
• Douche dans toutes les chambres
• Baignoire seulement dans quelques chambres supérieures
• Peignoir de bain et changement quotidien des produits de toilettes
• Terrasse avec table et/ou chaises pour s’allonger au soleil (dans quelques suites)
• Une petite piscine privée en dehors de la chambre (dans la majorité des suites)
• Terrasse privée ou jardin dans beaucoup de chambres et suites
• Mini bar

Superior rooms (2 en total) chambres vastes avec lit King size ou deux lits doubles, toutes avec sortie aux jardins de l’Hacienda, certaines disposent d’un endroit extérieur pour s’asseoir. Les salles de bain ont une douche.
Garden Junior (8 en total) p plus vaste que les chambres supérieures, disposent d’un endroit extérieur pour s’asseoir avec une petite piscine privée. Les deux Junior Suites se partagent une piscine et un jardin vaste.
Mayan Villas (4 en total) se trouve cachés au milieu d’une végétation luxuriante, totalement privés, et plus vaste que les chambres et les suites normales. Ces petites maisons sont confortables et au style des paillotes Maya. D’un coté, il y a une terrasse et de l’autre, la chambre dispose d’une baignoire extérieure. Toutes disposent de deux lavabos, d’une chaîne et de musique relaxante et aussi d’un lit pendu couvert d’une moustiquaire.

Hacienda San Pedro Ochil : www.haciendaochil.com

Présentation :

Comme beaucoup d’haciendas du Yucatán, San Pedro de Ochil a été construite au 17ème siècle et fut dans un premier temps une exploitation dédiée à l’élevage puis le maïs avant de s’orienter dans la transformation de l’henequen.
La demeure est une des sept ex-haciendas que compte la commune de Abala. Elle a été aujourd’hui transformé en un restaurant plutôt haut de gamme et est devenu un arrêt obligatoire dans la région.
Pour accéder au restaurant, on traverse les ateliers d’argent et d’artisanat de la région grâce à un truck, moyen de locomotion qui était utilisé pour l’acheminement du sisal du lieu de coupe vers la salle d’exploitation.

Hacienda Sotuta de Peon : www.sotutadepeon.com

Présentation :

Il s’agit de la dernière hacienda mexicaine qui continue de traiter l’henequen. Les ouvriers de Sotuta de Peón savent encore fabriquer de la corde et des toiles de sisal, mais ils produisent presque exclusivement de la fibre brute. Celle-ci est vendue aux rares usines toujours en exploitation sur Mérida. Les installations fonctionnent encore avec la machinerie des années 1900 et jouent plus le rôle d’écomusée que de véritable entreprise industrielle.

Hacienda Tepich :

Présentation :

Cette hacienda est tenue par un couple de yucateques qui a su redonner une âme à cette belle demeure. Sa principale attraction ce sont ses lapins.
En effet, l’établissement à été transformé en un restaurant où il est possible de déguster un pâté de lapin fait maison et sa confiture d’oignons. Le propriétaire, vit sur place et élève ses petits animaux. Régalez vous en mangeant le lapin au grill…. Il s’agit d’un arrêt obligatoire entre Mérida et Mayapan pour déguster la cuisine rurale de la région.

Hacienda Yaxcopoil : www.yaxcopoil.com

Présentation :

Yaxcopoil, qui en langue maya signifie « Lieu des peupliers verts », réunit dans son histoire les trois grandes périodes du Yucatan d’hier : la vie préhispanique, la colonisation et l’essor de l’henequen depuis la fin du 19ème siècle, début du 20ème. Cette propriété a été transformée en un musée qui retrace ces trois périodes. L’ambiance qui enveloppe cette hacienda est à voir : le soir les enfants jouent au foot sur le parvis de l’hacienda, tandis que le soleil se couche sur les murs anciens de la demeure. Elle se trouve sur la route entre Mérida et Uxma et constitue un arrêt sympathique, gratuit (si on ne fait pas le musée) et où l’on peut encore observer toutes les machines. Cela illustre parfaitement la chute des seigneurs du sisal.