LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

Accueil > Histoire > Personnages historiques > Frida Kahlo

Retour

FRIDA KALHO

Frida Kahlo est probablement le peintre mexicain le plus connu dans le pays et à l’étranger.

Son nom complet était Magdalena Carmen Frida Kahlo Calderón. Elle est née le 6 juillet 1907 (bien qu’elle disait qu’elle était de 1910) à Coyoacán, l’un des quartiers les plus beaux du Mexique, où elle a vécu avec ses parents et ses trois autres sœurs : Matilde, Adriana et Cristina.

Elle fut l’héritière de deux cultures riches, puisque sa mère faisait partie de la tradition familiale oaxaqueña et son père était photographe, d’ascendance judeo-hongroise, né en Allemagne.

Son expression comme artiste est marquée par les maladies dont elle a souffert depuis petite : à l‘age de six ans, elle est atteinte de poliomyélite, lui provoquant une maigreur de sa jambe droite qu’elle essaya de dissimuler lors de son adolescence en utilisant de larges pantalons puis par la suite de longues robes mexicaines.

A l’âge de 17 ans, elle a un accident quand elle heurta l’autobus dans lequel elle voyageait, événement qui lui aussi lui changera la vie de manière définitive.

Pendant sa rééducation, elle passa alitée des mois complets, presque sans pouvoir se déplacer, une situation dans laquelle elle se retrouvera tout au long de sa vie mais qui lui permis de se trouver une passion : la peinture. A son chevet, un chevalet et un miroir l’accompagnaient pour à chaque fois peindre sa propre image.

Une grande solitude l’accompagnait chaque jour, elle disait : "Je me peins moi même parce que j’ai beaucoup de temps seule et parce que je suis le motif que je connais le mieux".

En 1928, elle se donne du courage à montrer son œuvre à Diego Rivera, l’un des peintres les plus importants du Mexique, récemment arrivé de l’Union Soviétique et qui travaillait sur les fresques du Secrétariat de l’Éducation Publique. Diego Rivera lui donne comme conseil de continuer de peindre et un an après s’être rencontrés, ils se marient.

Elle passe sa vie entre différentes régions du Mexique et aux États-Unis, où tous les deux produisent des œuvres mais n’arrivent pas à concevoir un enfant, étant donné les lésions qui sont logées dans le corps de Frida.

Pour cette raison, il est possible de comprendre l’intérêt qu’elle portait à l’étude de l’anatomie et de la médecine, sciences auxquelles elle voulait se consacrer lorsque elle était enfant, et qui en tant que peintre, elle immortalisa dans ses œuvres. Les thèmes étaient variés : du processus biologique à la reproduction cellulaire jusqu’aux différentes étapes de la formation de l’enfant dans le ventre de sa mère.

L’œuvre de Frida Kahlo :

Diego Crique a été la principale influence dans l’œuvre de Frida, principalement dans les thèmes nationalistes : scènes où se réunissent le folklore et les traditions populaires mexicaines, ainsi que des éléments fantastiques dans lesquels par exemple on voit le visage de l’artiste avec un corps de gibier où également peuvent être vus à deux Fridas identiques, comme si c’était une seule personne.

De telles caractéristiques lui ont donné la catégorie de peintre "surréaliste", que l’artiste a rejeté, puisqu’en réalité ce qu’elle montrait étaient les sentiments, les plus profonds qu’elle trouvait dans son histoire propre.

Les images typiques des autoportraits de la Belle sont les ailes d’hirondelles formées avec l’arc de ses sourcils, elle se représente dans ses tableaux avec des animaux : perroquets, chiens, singes, chats voire même de Diego, son conjoint.

Un autre sujet constant est l’image d’enfants, celui de ses parents ou celui des docteurs qui s’occupe d’elle au Mexique ou à l’étranger. Il est aussi commun de trouver dans ses dernières œuvres, des "natures mortes", principalement de fruits, dans lesquelles la pastèque apparaît invariablement avec ses trois couleurs : vert, blanc et rouge (les couleurs du drapeau mexicain).

Une année avant son décès, elle expose pour la première fois à la Galerie d’Art Contemporain de la ville de Mexico. En 1954, elle assiste à une manifestation de protestation de l’invasion des États-Unis au Guatemala, fait qui affecte définitivement sa santé et qui lui donne la mort 11 jours après. A 47 ans elle décède laissant une polémique derrière elle : son cercueil fut couvert par le drapeau du Parti Communiste mexicain.

Sa maison de Coyoacán est connue aujourd’hui comme le Musée de Frida Kahlo ou "la Maison Bleue".