LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

Accueil > Géographie > Relief

Retour

RELIEF

Le Mexique forme la partie sud, la plus étroite, de l’Amérique du Nord. En réalité, son territoire est compris, pour une part, en Amérique du Nord, et pour l’autre, en Amérique centrale. On a comparé sa forme à une corne d’abondance, largement ouverte vers le nord, où elle confine aux États-Unis d’Amérique, et dont la partie inférieure rétrécit et s’incurve vers l’est où elle est limitée par la République du Guatemala et le Belize. À l’est et au sud-est, le littoral mexicain baigne dans les eaux du Golfe du Mexique et de la Mer des Caraïbes, et à l’ouest et au sud dans celles de l’Océan Pacifique.

Le Tropique du Cancer traverse le territoire mexicain vers son milieu, de sorte que la partie nord, plus étendue, correspond à la zone tempérée, et la partie sud, beaucoup plus étroite, à la zone torride ou intertropicale.

Résultat d’une intense activité tectonique qui a plissé, interverti, disloqué, fracturé, enfoncé, projeté de grandes masses rocheuses, le relief mexicain est très accidenté : il comporte de grandes chaînes de montagnes, dont les pics dépassent 5.000 mètres, de vastes plateaux, de grandes dépressions et de profonds ravins.

la Sierra Madre

Trois chaînes de montagnes - prolongement de celles qui traversent du nord au sud l’ouest des États-Unis forment la partie du territoire mexicain qui constitue le sud de l’Amérique du Nord : la Sierra Madre Orientale, prolongement des Monts Wasacht ; La Sierra Madre Occidentale, prolongement des Montagnes Rocheuses, et la Sierra de Basse Californie, qui fait partie de la Chaîne côtière. Ces trois grandes cordillères, dont chacune est formée de plusieurs rangées de montagnes, sont orientées, dans l’ensemble, du nord-ouest au sud-est.

Les deux Sierras Madres ceinturent le Haut Plateau Mexicain, dont la limite sud est constituée par une énorme masse montagneuse formée de cônes volcaniques et de blocs de lave, connue sous les noms d’Axe Volcanique ou de Système Tarasque Nahoa. C’est sur ce Haut Plateau que se dressent, le long d’un axe ouest-est, les sommets les plus élevés du pays : le Pic d’Orizaba ou Citaltépetl, le Cofre de Perote, la Malinche, le Popocatépetl, l’Iztaccíhuatl, le Nevado de Colima, le Volcan de Colima et d’autres encore.

Une autre chaîne volcanique, la Sierra de Zacatecas, parcourt le Haut Plateau du nord-ouest au sud-est, depuis la Sierra Madre Occidentale, un peu au nord du Tropique du Cancer, jusqu’à la Sierra Madre Orientale qu’elle atteint à la hauteur de l’Axe Volcanique.

En des temps reculés, une série d’affaissements creusa le Golfe de Californie créant une longue et étroite langue de terre, la Péninsule de Basse Californie, qui s’étend parallèlement à la Sierra Madre Occidentale.

Le Haut Plateau commence dans l’Axe Volcanique et se prolonge à l’intérieur du territoire des États-Unis. Parcouru de nombreuses sierras transversales, le relief du haut plateau est accidenté. Les Sierras de Zacatecas le divisent en deux parties assez étendues : la Meseta ou Plateau de l’Anahuac au sud et les plaines boréales ou Région des Bolsones au nord.

Cette partie, formée d’une série de plaines légèrement affaissées par endroits, est la plus étendue. Jadis, ces nombreuses dépressions étaient probablement des lacs qui furent asséchés par l’évaporation et le manque de pluies. On les appelle bolsones, c’est-à-dire "grandes poches". Les plus importantes sont : la Vallée du Salado au sud-est, le Bolson de Mapimi au centre, le Bolson de los Indios Pueblos au nord-ouest.

Le Plateau de l’Anahuac, la région la plus élevée du pays, est situé au sud de la région des bolsones. Elle est limitée à l’ouest par la Sierra Madre Occidentale, au sud par l’Axe Volcanique et à l’est par la Sierra Madre Orientale. Les sierras de Zacatecas la coupent en deux parties : la première, plus vaste, le Bassin du Lerma, se situe à l’ouest. La seconde, plus étroite, le Bassin du Panuco, se trouve à l’est.

Le sud du territoire mexicain fait partie de l’Amérique centrale. La Sierra Madre Méridionale, située assez près du littoral, parcourt cette région d’ouest en est, jusqu’à l’isthme de Tehuantepec, la portion la plus étroite du pays.

Au sud de l’Axe volcanique, entre la Sierra Madre Méridionale et la Sierra Madre Orientale, se dresse un massif rocheux connu sous le nom de Escudo Mixteco et, à l’est une région de haute montagne au relief inextricable et escarpé. C’est la région du Cempoaltepetl, dont les pentes s’élèvent abruptement depuis les terres basses de l’isthme de Tehuantepec.

Le versant méridional de l’Axe Volcanique, taillé presque à pic, descend trois ou quatre mille mètres jusqu’à des dépressions de deux cents mètres, formant un énorme bassin de forme triangulaire connu sous le nom de Dépression Australe ou Bassin du fleuve Balsas. La Sierra Madre de Chiapas et la Sierra Madre Orientale constituent les deux autres côtés de ce triangle gigantesque.

À l’est de l’Isthme il existe une autre section montagneuse, formée de plusieurs cordillères parallèles orientées d’ouest en est qui constituent la Sierra Madre de Chiapas, dont les premiers escarpements se dressent non loin du littoral du Pacifique. Les plissements de cette chaîne circonscrivent les Plateaux Centraux de Chiapas, les plaines de Tabasco et celles de Campêche qui descendent en pente vers le nord jusqu’à rejoindre le Golfe du Mexique. Ces plaines relient au territoire mexicain une grande dalle de calcaire, légèrement inclinée vers le nord, qui forme la Péninsule du Yucatan, dont le Golfe du Mexique baigne les côtes nord et ouest, et la Mer des Caraïbes, la côte est.