LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

Accueil > Géographie

GÉOGRAPHIE DU MEXIQUE

Découvrez toute la géographie du Mexique

Le Mexique a une superficie de presque 2 millions de km², soit quatre fois la France. A cheval sur l’Amérique centrale et l’Amérique du Nord, il est bordé au nord et à l’est par les États-Unis (sur 3300 km), à l’est par le golfe du Mexique et la mer des Caraïbes, au sud par le Belize (250 km) et le Guatemala (960 km), et à l’ouest par l’océan Pacifique. C’est le troisième plus grand pays d’Amérique Latine, après le Brésil et l’Argentine.

Le Mexique est un pays montagneux marqué par un relief accidenté, on estime qu’un tiers du territoire seulement s’étend sur des pentes inférieures à 10%, déclivité au-delà de laquelle l’exploitation agricole devient difficile. Pour mémoire, la moitié du pays est à plus de 1 500 m d’altitude ! Mexico se trouve parmi les quatre plus hautes capitales du monde à plus de 2 000 mètres d’altitude.

Le nord du pays est dominé par deux grandes chaînes de montagnes d’une altitude moyenne de 2200 m : les Sierras Madre occidentales le long de la côte Pacifique et orientale le long du Golfe du Mexique.

Entre ces deux chaînes s’étend un vaste haut plateau entre 1000 et 2000 m d’altitude, l’altiplano mexicain. Le climat y est le plus souvent sec, d’où ces vastes étendues semi désertiques parsemées de cactus.

Avant de se prolonger vers le sud, les Sierras Madre butent au centre du pays sur la Cordillère volcanique qui va de l’Atlantique au Pacifique sur 900 km. Un véritable rempart entre l’Amérique du Nord et l’Amérique centrale ! A l’est de la cordillère s’élance son point culminant, le pic d’Orizaba (5 636 m), le plus haut sommet du Mexique.

La côte Pacifique, plutôt sèche, jouit d’un bel ensoleillement. Prolongeant la plaine texane, une grande plaine côtière contourne le golfe du Mexique. Moins courue que les rivages du Pacifique, elle étire à perte de vue ses plantations d’agrumes et ses prés parsemées de jacinthes d’eau.

A son extrémité sud, le Mexique se redresse comme la queue d’une sirène pour dessiner un pays à part, la péninsule du Yucatán, terre ancestrale des Mayas. Cette vaste étendue calcaire, plane et sans eau de surface est baignée à l’est par les eaux turquoises de la mer des Caraïbes.