LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

Accueil > Culture > Musique et danse > Les Mariachis

Retour

LES MARIACHIS

Un peu d’histoire

La musique qui régnait au Mexique il y a quelques siècles était composée de flûtes, tambours (en bois, en boue sèche et en escargots). Elle constituait un élément indispensable à tous les rites sacrés. L’arrivée du christianisme et des Espagnols dans beaucoup de régions apportèrent de nouveaux instruments : violons, guitares, harpes, et autres instruments à vent. Les musiciens locaux n’ont pas seulement appris à jouer avec mais aussi à les fabriquer, les concevant parfois à partir de leur imagination et perception.

Musique et danse étaient des éléments importants dans les productions théâtrales espagnoles, populaires à travers le monde entier pendant l’époque coloniale. Il y avait donc des orchestres qui accompagnaient le théâtre composé de violons, harpes et guitares. De ces groupes proviennent beaucoup de genre de musique au Mexique, entre autres, les mariachis.

Que signifie le mot "Mariachi" ?

Beaucoup de musicologues se posèrent la question. Selon les interprétations, c’est un dérivé du mot "mariage" héritage de l’époque française où Maximilien fut empereur du Mexique. D’après cette légende, le mariachi fut nommé par les français, lors des fêtes de mariage. Mais cette légende fut totalement démentie, avec la découverte de l’usage de ce mot dans un document qui datait d’avant l’arrivée des français au Mexique.

Maintenant, la plupart des spécialistes pensent que le mot "mariachi" provient de racines indigènes. Il dériverait du nom du bois avec lequel on fabriquait les planches sur lesquelles on dansait pour accompagner le rythme de la musique locale. En tant que mexicophile, nous nous contenterons d’une explication bien plus simple. "Mariachi" exprime un art de vivre, un des concepts musicaux les plus intéressants et festifs au monde.

Les mariachis et la danse

Il est important de rappeler que la musique des mariachi, se joue, se chante, mais aussi… se danse ! Une forme de danse qui s’associe par tradition avec le "son jaliciense" et le "son jarocho", le "zapateado", un style aux origines espagnoles. Lorsque l’on fait du "zapateado", le danseur frappe les talons de leurs bottes avec le plancher en marquant des rythmes rapides et quelques syncopes qui complètent le dynamisme des instruments. Le zapateado peut même faire des éclats de bois du plancher tellement il se danse avec intensité et force.

Chaque variante régionale de ce genre de musique a son propre style de danse. Le huapango ou huasteco, auxquels peuvent se rajouter le son jaliciense et le son jarocho, se danse sur du plancher. A certains endroits, (surtout à Jalisco) les danseurs s’assoient sur des cruches en boue sèche. Pour danser le huapango, les couples s’alignent en lignes parallèles. Le torse se maintient droit pendant que les pieds glissent subtilement, exécutant des pas rapides et complexes. De nos jours, les danseurs parfois se mettent un verre d’eau sur la tête pour démontrer leur agilité et leur contrôle absolu.

Les vêtements

Bien qu’aujourd’hui ils s’habillent de manières différentes, le costume traditionnel pour le mariachi reste le charro, plus précisément celui de la région de Jalisco. Ce fut après la révolution que les mariachis ont commencé à porter le costume de charro.

• Le chapeau est la première partie du costume, grand et majestueux. Les femmes mariachis portent en général des fleurs ou un bandeau sur leur tête pour remplacer le chapeau.

• Le nœud autour du cou est une cravate en forme de papillon. Ils le portent avec une belle chemise à manches longues.

• Les bontonaduras, boutons qui ornent le costume, sont la marque du fabriquant du costume. Les boutons sur les pantalons son appelés mancueñas. Ceux sur les manches sont les boutons de manchettes. Initialement, les boutons traditionnels étaient fabriqués en or et en argent.

• Le botin, est une botte plus courte pour ce costume.

• La ceinture que portent les mariachis est large et faite en cuir. Elle est souvent décorée de dessins de chevaux et de charros.

 

Les personnes qui furent importantes à la musique du Mariachi .

Le groupe le plus important de la musique fut les Mariachis Vargas de Tecalitlán. Le président invita ce groupe à jouer de la musique en 1934. Grâce à cette invitation, ils connurent énormément de succès. Il y a aussi eu Pedro Infante, Miguel Aceves Mejia, Lola Beltrán, et José Alfredo Jimenez.

La musique, la Negra , est LE morceau que les mariachis jouent à leur arrivée. Si vous allez au Mexique, il est donc indispensable d’avoir écouté de vrais mariachis. À México, sur la place Garibaldi ou sur les barques à Xochimilco, ils sont de partout. Ils apportent joie et bonheur tout au long de leur présence grâce à leur musique chaleureuse.