Terra Maya » Culture » L’artisanat mexicain

L’artisanat mexicain

Le Mexique est incontestablement un pays où l’artisanat garde une place prépondérante. Sur le bord des routes, dans la rue ou sur les marchés, il est possible d’acheter divers objets mais aussi d’observer des artisans en plein travail. D’autres formes d’artisanat sont présentes dans tout le pays. C’est le cas des masques multicolores représentant la lune et le soleil.

Alebrijes

Les alebrijes sont sans conteste une création du milieu du 20ème siècle, initiée par des artisans individuels qui ont appris par eux-mêmes à sculpter et dont les objets se sont retrouvés dans les échoppes locales, principalement à Oaxaca.

 

Au fur et à mesure de l’augmentation des ventes, la production est devenue plus efficace. Les femmes et les enfants aident à poncer et à peindre. De nouveaux travailleurs ont été embauchés pour exécuter de grandes commandes. Les familles rivalisent pour créer des pièces plus complexes et très ornées. À la fin des années 90, les sculptures sont devenues des caractéristiques standard dans les guides, des brochures touristiques et des sites web.

 

Finalement, les sculpteurs qui possèdent des aptitudes particulières et de l’imagination peuvent gagner assez d’argent. On estime qu’un sculpteur de haut niveau peut gagner 15 000 dollars par an, bien qu’un revenu type soit de l’ordre de 4 000 à 5 000 dollars. Si d’après les normes internationales ces revenus ne sont pas élevés, il faut préciser que la rémunération pour les manuels dans la région est de 4 à 5 dollars par jour.

Les Tissus Au Mexique

La réalisation d’un fil, est une succession d’étapes dépendant de la qualité du fil souhaité et du type des fibres à travailler. Le tissu est obtenu par le tissage qui est le résultat de l’entrecroisement, dans un même plan, de fils disposés dans le sens de la chaîne et de fils disposés, perpendiculairement aux fils de chaîne, dans le sens de la trame. Le liage obtenu entre ces fils de chaîne et trame se défini par une armure.

La toison du mouton comportant des fibres de toutes tailles, on trouve des fibres de laine trop courtes pour être travaillées en filature type laine. Ces fibres trop courtes (nommées blousses) sont alors utilisé en filature fibre courte.

 

A Teotitlan del Valle dans l’État de Oaxaca, les tissus sont élaborés de manière naturelle. Un ver à soie est capable de sécréter un filament pouvant mesurer jusqu’à 1500 m. Les couleurs chatoyantes sont obtenues avec les cochinillas (cocon de larves) qui poussent sur les nopales (cactus du Mexique).

Les Façades Au Mexique

S’il y a bien une chose qui est beau, artistique, décoratif, vivant et qui incarne l’image du Mexique, ce sont bel et bien les façades de ses maisons. Ces couleurs chatoyantes nous inspirent… Envie de repeindre sa maison, d’explorer les bâtisses pour voir si l’intérieur est identique, de photographier ce vieux monsieur tirant son âne et passant avec nonchalance dans ces rues colorées.

La vie en couleur… c’est quand même plus savoureux !

Les Souvenirs du Mexique

L’identité nationale du Mexique est repésentait pas ces quelques objets artisanaux : des céramiques, des murales, des meubles, des tissus… L’artisanat traditionnel du Mexique est un mélange de designs indigènes et européens, c’est l’art “mestizo” qui est mis en valeur à partir de la Révolution Mexicaine.