LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

Accueil > Yucatan et Campeche

Retour

YUCATAN ET CAMPECHE

PRÉSENTATION DE LA RÉGION :

LE YUCATAN

Péninsule carrée bordée de plages magnifiques aux eaux cristallines, sous un ciel immense balayé par les vents du grand large, la Péninsule du Yucatan est la terre des Mayas, trapus aux visages larges et souriants ; la terre de la jungle épaisse et des champs de sisal, à perte de vue, qui déploient le gris-vert de leurs feuilles tranchantes comme des lames sur son plateau calcaire, creusé de grottes ; enfin une terre plate avare d’eau et tout occupée la nuit à écouter la plainte des crapauds-buffles.

 

 

LES VILLES

Mérida

meridaLa première ville du Yucatán est la plus intéressante d’un point de vue historique et culturel. Enrichie par la culture du sisal ou hennequen (servant à fabriquer des cordes pour la marine à voile), elle a hérité d’un magnifique patrimoine et conservé néanmoins un caractère obstinément maya, teinté d’influences caraïbes. La cité yucatèque cultive ainsi un sens de la fête et du folklore, unique au Mexique. Cette tradition culturelle prend toute sa dimension, lors de l’exubérant carnaval, à la mi-février. On admirera l’architecture coloniale autour du Zocalo, on se perdra dans le marché. Dans ce labyrinthe de petites échoppes sur terre battue (ouvert tous les jours), on trouve en vrac huipiles (corsages brodés), des hamacs en corde de sisal, des fruits et légumes, des brassées de fleurs, des chapeaux de paille, des herbes médicinales et des tortillas. Puis on ira s’instruire au Musée régional d’Anthropologie, logé dans un palace rococo, le Palacio Canton (la majeure partie des collections provient des civilisations puuc-mayas et chenes qui régnèrent sur le Yucatán entre le Xème et XIIIème siècle). Aux environs, on visitera le magnifique Convento de San Antonio, dans le petit bourg colonial d’Izamal, et surtout le site maya Puuc d’Uxmal, à 70 km au sud de Mérida : la pyramide du Devin et les monuments attenants représentent les plus beaux legs de la civilisation maya.

LES ARTS ET LA CULTURE

La vie culturelle de Mérida

Les villes côtières mexicaines ne sont pas particulièrement riches en art et en culture. Seule Merida, au Yucatán, offre une vie culturelle intense - grâce à un passé colonial particulièrement riche et maintenu en l’état, notamment à travers l’architecture - contrairement à Cancun, sans grand intérêt culturel.

 

 

 

LES MONUMENTS

Chichen Itzá

Sur la côte caraïbe, aux environs de la Riviera Maya, zone de développement touristique entre Cancun et Playa del Carmen, plusieurs sites archéologiques valent le déplacement. Chichen Itzá est le site archéologique le plus visité du Yucatán.

L’ancienne cité, fondée au IVème siècle, abandonnée au Xe siècle et repeuplée deux siècles plus tard, fut l’une des plus puissantes de la civilisation maya. La plupart des édifices, les plus impressionnants du site, se répartissent autour du Castillo, la très célèbre pyramide mexicaine. A l’est, le Templo de los Guerreros (temple des Guerriers) et sa statue de Chac-mool, personnage assis tenant sur son ventre une coupe (supposée recevoir des offrandes sacrificielles), règne sur les colonnes du Grupo de las Mil Columnas. Au-delà de l’esplanade centrale, derrière le Tzompantli (mur sculpté de crânes, évoquant les sacrifices humains, pratiqués à Chichen), se trouve le Juego de Pelota, le plus grand terrain de jeux de balle du Mexique.

Uxmal

Uxmal, à 70 km au sud de Mérida, est l’héritage du style puuc et ses ornementations complexes. Le cuadrangulo de las Monjas décline quatre longs bâtiments habillés de frises aux motifs géométriques et des masques... A voir aussi, la Piramide del Adivino à la base ovale, le palacio del gobernador, un autel sacrificiel surmonté d’un magnifique jaguar. Panorama inoubliable sur l’ensemble du haut de la grande pyramide.

 

Kabah

Kabah : tout proche d’Uxmal, ce petit ensemble cérémoniel planté de citronniers abrite un chef-d’œuvre puuc : le Codz Poop. Petit édifice de pierre ocre dont les murs sont recouverts de plusieurs centaines de masques du dieu Chac.

Grutas de Loltun

voyage dans le Yucatan et Campeche au MexiqueGrutas de Loltun : dans cette région des plus arides, l’eau était un bien rare et précieux. Le dieu de la pluie, Chac, était sans aucun doute la plus vénérée des divinités mayas (ce qui explique sa représentation sur de nombreux sites. L’eau, les Mayas la trouvaient dans les cenotes, des lacs souterrains. Les grottes de Loltun sont un de ces réservoirs naturels que les mayas considéraient comme sacré et qui devint un lieu de culte. Les archéologues ont en effet retrouvé nombreuses peintures rupestres, offrandes et objets de culte dans le dédale de stalactites et stalagmites.

 

 

 

LES ACTIVITÉS ET LES LOISIRS

(Voir activités au Mexique)

Les cenotes

voyage dans le Yucatan et Campeche au MexiqueDiverses activités sont organisées. Des excursions à la journée proposent de découvrir dans la jungle les descendants de peuples mayas dans leur village, des sites archéologiques (celui de Coba est généralement proposé) et de parcourir les fameuses « cenotes », des rivières souterraines qui se sont creusées dans le calcaire (en raison de la porosité du sol).

VIDÉO DE DÉCOUVERTE DU YUCATÁN (2mn32 - en espagnol)