LE MEXIQUE
TAILLÉ SUR MESURE
newsletter
EN

Accueil > Activités et intérêts > Archéologie

Retour

ARCHÉOLOGIE, LES SITES AU MEXIQUE

El Tajin

A 13 kilomètres de Papantla dans les montagnes de l’état de Veracruz.

El Tajín tire son nom du dieu de la foudre et de la pluie. La cité des Totonaques atteignit son apogée entre le début du IXème et le début du XIIIème siècle.

La cité entretenait de fréquents échanges avec Teotihuacán dont elle a emprunté le style architectural "talud-tablero", qu’on retrouve notamment dans l’étonnante Pyramide des Niches, laquelle doit sa renommée à ses formes rythmées et ondoyantes et à ses 365 autels carrés. Le jeu de pelote sacré pratiqué dans toute la Mésoamérique serait né dans cette ville.

Ne pas manquer : La pyramide des niches et la fameuse danse aérienne des "voladores" (hommes-oiseaux).

Teotihuacan

Situé à 50 km au nord-est de Mexico, la plus ancienne cité du continent américain porte le nom d’une civilisation du Mexique central, antérieure à celle des Toltèques.

Occupée dès le IIIème siècle av.J.C., elle devient une cité importante au IIème siècle ap.J.C. La ville fut florissante jusque vers 600. Elle couvrait alors une surface de plus de 20 Km2 et comptait 250.000 habitants.

La cité est détruite par des tribus barbares venues du Nord vers 650 ap.JC.

Les noms des monuments de Teotihuacan ont été donnés par les Aztèques lorsqu’ils découvrirent le site, abandonné depuis trois siècles. Ils ne savaient rien de leurs anciens occupants, les Toltèques, qui eux-mêmes ignoraient tout des premiers fondateurs de la cité.

Ne pas manquer : Les pyramides du Soleil et de la Lune , la grandiose Avenue des morts, le Temple de Quetzalcoatl et ses énormes têtes de serpents ornementales.

Tula

A 100 km nord de Mexico.

Tollan la fut la capitale de l’empire toltèque de 900 à 1200 après le déclin de Teotihuacan et avant l’essor de Tenochtitlan. Durant cette période, les Toltèques dominent le nord et le centre du Mexique. Le site est également riche en légendes. C’est là que Quetzalcoatl, mi-homme, mi-dieu, fut banni en l’an 987. Il se dirigea vers l’est (et s’installa à Chichen Itzá) en promettant qu’il reviendrait un jour. Par une des coïncidences les plus frappantes de l’histoire, le conquistador espagnol Hernán Cortés et ses vaisseaux apparurent au large de la côte du Mexique à la même époque que celle où l’on avait prédit le retour de Quetzalcoatl. Cela donna à Cortés un énorme avantage sur les aztèques, puisqu’il était considéré comme le dieu que l’on attendait depuis longtemps.

La cité est détruite vers 1100 et les Toltèques émigrent au Yucatan.

Ne pas manquer : Avant tout, les atlantes de 4,5 m de haut sculptés dans le basalte. Mais aussi, la pyramide du "dieu de l’étoile du matin" et les plus anciens jeux de pelote du Mexique.

Tenochtitlan

A l’emplacement de l’actuelle ville de Mexico.
Le 18 juillet 1325 , la tribu nahua des Aztecas (ou Mexicas) venue du nord du Mexique (région du lac d’Aztlan) s’installe dans la vallée d’Anahuac et édifie une cité au milieu du lac Texcoco. Après avoir vaincu les Tépanèques, les Aztèques étendent leur empire depuis les steppes désertiques du nord jusqu’aux jungles torrides de l’isthme et depuis les côtes du golfe jusqu’à celles du Pacifique. Au début du 16ème, la capitale de l’empire, qui compte 300.000 habitants, est une cité lacustre à 2240 m d’altitude. Les Espagnols la soumettent le 13 août 1521 , acte de naissance douloureux du peuple métissé qui allait devenir le Mexique d’aujourd’hui.

Ne pas manquer : Il subsiste des vestiges de Tenochtitlan sur le site du Templo Mayor (sur le Zocalo).

Monte Alban

Situé à 2000 m d’altitude (10 km ouest Oaxaca), au carrefour de trois vallées fertiles, la grande cité-état zapotèque surplombe la vallée de 400 m sur une plate-forme de 300x200 m.

Son histoire débute au VIème siècle av.J.C. avec les Olmèques . Les Zapotèques en prennent possession au IIIe siècle ap JC. La cité zapothèque, qui compte 25.000 hab. en 700, est abandonnée en 800 au profit de Mitla. Les zapotèques ont, pour leur part, élaboré un réseau complexe de barrages et de canaux pour cultiver des champs en terrasses qui entourent encore le site aujourd’hui. Elle est ensuite occupée par les Mixtèques.

Ne pas manquer : Les sculptures sur pierre ("danzantes"), les pyramides zapotèques, les tombes Mixtèques et l’observatoire astronomique

Mitla

Cette grande cité-état zapotèque est située à 40 km sud-ouest Oaxaca.

La cité est fondée au VIème siècle ap.J.C. par les Zapotèques. Après le déclin de Monte Alban au VIIème siècle, elle devient le plus grand centre de cérémonie zapotèque (10.000 habitants). Elle est occupée au Xème siècle par les Mixtèques qui en font leur capitale pendant trois siècles.

Ne pas manquer : Le palais royal et les pierres finement gravées et incrustées.

 

 

La Venta

A la frontière des états de Tabasco et Veracruz.

Le site, fondé entre 1200 et 600 avant notre ère par les Olmèques , était un lieu de culte plutôt qu’une véritable ville. Il est connu pour ses statues colossales qui pèsent en moyenne 10 tonnes, la plus grosse 30, et qui proviennent d’un gisement volcanique situé avec certitude à 130 km de là !

La destruction de la cité vers le Vème siècle av.J.C. (tremblement de terre ?) entraîne la disparition de la culture olmèque. La population émigre alors vers d’autres régions plus clémentes en répandant sur son passage les graines des futures et brillantes civilisations Mayas et Zapotèques.

Ne pas manquer : Un grand nombre de ses trésors (autels, stèles, têtes olmèques, ...) ont été regroupés dans un parc tropical près de l’aéroport de Villahermosa.

Palenque

Niché dans un écrin au milieu de la forêt tropicale, le site est situé à 8km de la ville du même nom (État du Chiapas).

La cité a été érigée par les Mayas pendant la période classique de la civilisation maya (500 à 900 de notre ère). A son apogée (vers les VIIIème et IXème siècles), Palenque était un haut lieu de culte qui s’étendait sur près de 65 km2. De nombreux spécialistes la considèrent comme l’apogée architecturale de la civilisation maya de l’ouest.

Ne pas manquer : L’édifice le plus élevé et le plus impressionnant est une pyramide construite sur 8 niveaux et surmonté d’un temple dit des Inscriptions (hiéroglyphes mayas de 692 racontant l’histoire de Palenque) qui contient le tombeau de Pacal, un dirigeant maya du VIIème siècle. A voir également, le Palais (édifice de 70m de long) et les temples de la Croix.

Tikal (Guatemala)

Situé au Guatemala au cœur de la jungle de Peten, Tikal fut la plus grande cité du début de la période Maya et sans doute le berceau de la civilisation maya .

Il faut une heure en bus pour arriver au site depuis Flores, la ville la plus proche.

Le site fut habité du VIème siècle av.J.C. au Xème siècle de l’ère chrétienne. A son apogée (entre 700 et 900), elle s’étendait sur 120 km2 et comptait environ 50.000 habitants. Elle fut subitement abandonnée pour des raisons encore inconnues.

Ne pas manquer : La Pyramide géante (cinq pyramides superposées), les temples du Jaguar géant et des Masques et la vue sur les temples qui émergent de la forêt tropicale.






 

Uxmal

Située en pleine campagne à 80 km au sud de Mérida, le cité s’étend sur une surface très importante (près de 3h sont nécessaires pour le visiter entièrement).

La plus belle ville maya des Montagnes Puuc, Itza est le nom du peuple qui fonda la ville en l’an 534 ap.J.C. L’apogée de la cité se situe du VIIème au Xème siècle. Le site est abandonné au XIème siècle.

Ne pas manquer :

- La pyramide du Magicien (de forme ovale), le Quadrilatère des Nonnes, le Palais du Gouverneur et la Maison des Tortues.
- Le spectacle son et lumière.
- Autres sites mayas Puuc : Kabah, Sayil, Xlapak, Labna, les grottes de Loltun.

Tulum

Situé à 130 km au sud de Cancún sur la péninsule du Yucatan, le site surplombe la mer des Caraïbes.

Entourée d’épais remparts sur trois côtés et par la mer sur le quatrième, Tulum est le seul port maya connu.

Construite vers 1200, la cité survécut à l’invasion espagnole pour disparaître définitivement à la fin du XVIème siècle.

Ne pas manquer : Le temple des Fresques et le Grand Palais.

 

 

 

 

 

Chichen Itza

Situé à 120 kilomètres à l’est de Mérida, le site est l’un des plus vastes et des mieux conservés du Mexique.

Chichen Itza a connu deux périodes de grandeur entre lesquels elle fut abandonnée : d’abord pendant la période classique maya du VIe au Xème siècle, puis du XIème au XIVème siècle après qu’elle fut envahie par les Toltèques descendus de Tula.

Ne pas manquer : La pyramide de Kukulcan "El Castillo" (et sa célèbre illusion de serpent aux équinoxes), le temple des Crânes, le plus grand terrain de jeu de balle du Mexique, la plate-forme de Vénus et celle des Jaguars et des Aigles.

Coba

Situé à 170 kilomètres au sud de Cancún ; de 600 à 900 ap.JC. A l’intérieur des terres, à 41 kilomètres de Tulúm, se trouve l’ancienne ville grandiose de Cobá que l’on commence à extraire de la jungle. Les archéologues ont mis au jour une pyramide de 42 mètres de haut, un palais de 9 étages, un terrain de pelote ainsi que le plus grand réseau de chaussées à larges pavés de calcaires ("sacbé") jamais découvert. La région compte également un certain nombre de lacs et de lagunes.